Tests de l’audition des élèves de premières classes de Mazovie

Home / Strona FR / Tests de l’audition des élèves de premières classes de Mazovie

Tests de l’audition des élèves de premières classes de Mazovie

Tests de l’audition des élèves de premières classes de Mazovie

Une des activités prioritaires du prof. Henryk Skarżyński et de l’Institut de Physiologie et de Pathologie de l’Audition dirigé par lui, c’est un programme de dépistage de l’audition pour les enfants de différent âge. L’équipe de l’Institut, en coopération avec de nombreux centres nationaux et étrangers, a jeté les bases pour les programmes de dépistage – a ellaboré des méthodes, des procédures et des dispositifs mis au point pour les mener à bien. Le dépistage auditif effectué par l’Institut les années précédentes, qui incluait déjà plus d’un million d’enfants des écoles primaires des communes rurales et urbaines-rurales de Pologne, une population des enfants de 7 et 12 ans à Varsovie et dans de nombreuses villes de Pologne, a montré que même chaque sixième enfant peut avoir différents types de problèmes d’audition.

Le 1er août 2017, l’Institut lancera d’autres programmes de dépistage des troubles auditifs, qui incluront Mazovie. Ce sera la première région du monde dans laquelle la population entière des enfants qui commencent leurs études sera incluse dans la recherche. Ces tests seront réalisés dans le cadre des 37 projets du programme de dépistage auditif pour les élèves de première classes des écoles primaires de la voïvodie de Mazovie de l’année scolaire 2017/2018 et 2019/2020. Plus de 81 000 élèves pourront profiter de ce recherche, et plus de 67 mille les parents, les tuteurs et les employés des écoles seront inclus dans
des activités éducatives.

Le programme sera mis en œuvre dans quatre villes avec des droits de poviat (Ostrołęka, Płock, Radom et Siedlce) et 33 poviats (białobrzeski, kozienicki, radomski, zwoleński, gostyniński, płocki, sierpecki, makowski, ostrołęcki, przasnyski, wyszkowski, ciechanowski, mławski, płoński, pułtuski, łosicki, siedlecki, sokołowski, węgrowski, garwoliński, legionowski, miński, nowodworski, otwocki, wołomiński, grodziski, grójecki, piaseczyński, pruszkowski, sochaczewski, warszawski zachodni, żyrardowski). La mise en œuvre des projets commencera cette année.

La cérémonie de signature des accords a eu lieu le 20 juillet 2017 dans l’Unité Mazovienne pour la Mise en Œuvre des Programmes de l’UE. Au nom de l’Institut de Physiologie et de Pathologie de l’Audition, l’accord a été signé par le prof. Henryk Skarżyński et le Conseil de la Voïvodie de Mazovie représentés par Elżbieta Szymanik – Directrice adjointe du FSE à l’Unité Mazovienne de Mise en Œuvre des Programmes de l’UE.

Le dépistage est un excellent exemple de la réflexion sur la détection précoce et la prévention de diverses maladies qui affectent le développement humain et sa communication quotidienne avec l’environnement. Et de l’importance du problème témoigne le fait que des années d’efforts et les réalisations de l’équipe de l’Institut ont été remarqués et appréciés en Europe. Soumis et coordonné par le prof. Henryk Skarżyński, en collaboration avec le Département de la Mère et de l’Enfant  de la Ministère de la Santé, le sujet « Égalisation des possibilités d’éducation pour les enfants souffrant de troubles de communication » a été adoptée en tant que la priorité dans la domaine de la santé publique pendant la présidence polonaise du Conseil de l’Union européenne. Au cours de la présidence de six mois les spécialistes de l’Institut ont réussi à attirer l’attention des politiciens et des représentants des États membres et institutions de l’UE sur l’ampleur du problème des troubles de l’audition, de la vision et de la parole chez les enfants en Europe, sur les conséquences de ne pas traiter ces troubles, ainsi que indiquer des solutions, qui limite apparition de ce phénomène.

Comme les programmes les plus efficaces on a indiqué les tests de dépistage chez les enfants d’âge préscolaire et scolaire. Le résultat du travail de l’équipe de l’Institut et des négociations menées pendant la présidence c’était l’adoption par les ministres de la Santé de tous les pays de l’Union européenne, lors du Conseil EPSCO à Bruxelles, de la Conclusion du Conseil européen sur la Détection précoce et traitement des troubles de la communication chez les enfants, y compris l’utilisation d’outils de e-santé et de solutions innovantes.  » Il s’agissait d’un événement clé mettant fin aux activités menées pendant la présidence polonaise du Conseil de l’UE concernant la question de l’égalisation des chances des enfants présentant des troubles de la communication, qui fait partie intégrante de la priorité de santé publique.

Des programmes antérieurs ont montré que même chaque 5-6 enfants peuvent avoir différents types de problèmes d’audition qui sont importants pour le développement de l’enfant et les résultats d’apprentissage. Un autre fait très inquiétant c’est que 60 pour cent des parents d’élèves qui ont reçu un diagnostic de perte auditive ne soupçonnaient même pas que leurs enfants pouvaient avoir des problèmes d’audition. Les résultats obtenus ont confirmé une très grande échelle de troubles auditifs chez les enfants d’âge scolaire et la nécessité d’effectuer des tests de dépistage de l’audition.

L’apparition des troubles auditifs chez les plus jeunes est d’une grande importance pour le développement et l’éducation de l’enfant. Les résultats obtenus ont confirmé l’ampleur du problème des troubles auditifs chez les enfants d’âge scolaire. Statistiquement, un enfant ayant une perte auditive importante a de résultats scolaires trois fois pires que les personnes du même âge qui entendent. La détection précoce des troubles auditifs chez les enfants est d’une grande importance pour la mise en œuvre précoce du programme d’intervention précoce dont le but est d’améliorer le processus de communication. La mise en œuvre d’une intervention médicale précoce chez un enfant présentant une déficience auditive d’étiologie différente signifie une amélioration plus rapide de la voie auditive assurant une meilleure communication avec l’environnement et des économies financières pour le patient et le système de soins de santé.