Le premier téléfitting entre l’Afrique et l’Europe – La Pologne est un leader dans le traitement moderne des patients malentendants utilisant la télémédecine

Home / Strona FR / Le premier téléfitting entre l’Afrique et l’Europe – La Pologne est un leader dans le traitement moderne des patients malentendants utilisant la télémédecine

Le premier téléfitting entre l’Afrique et l’Europe – La Pologne est un leader dans le traitement moderne des patients malentendants utilisant la télémédecine

, ,
Le premier téléfitting entre l’Afrique et l’Europe – La Pologne est un leader dans le traitement moderne des patients malentendants utilisant la télémédecine

 Le 26 août, à Dakar, au Sénégal, a eu lieu le premier téléfitting, à savoir le réglage du processeur de la parole à distance par des spécialistes polonais de l’Institut de Physiologie et de Pathologie de l’Audition et du Centre International de l’Audition et de la Parole de Kajetany. Le patient participant à la téléconsultation c’était un garçon sénégalais de 7 ans ayant une déficience auditive congénitale qui a été opéré à la clinique à Kajetany en 2016. Le système telefitting est une solution unique dans le monde liée avec le réglage à distance des implants cochléaires, garantissant la disponibilité plus grande du traitement pour les patients malentendants et une rééducation plus efficace.

Une équipe interdisciplinaire de médecins et d’ingénieurs a participé à la première connexion entre la Pologne et l’Afrique grâce au système de telefitting. À Dakar, la consultation a été conduite par Aissa Diaga Ngom, audiologue spécialiste sénégalais, sous la supervision de spécialistes polonais le prof. associé docteur en médecine, HDR, Piotr Henryk Skarżyński oraz docteur en sciences sur la santé Łukasz Bruski, tandis qu’en Pologne, la session était supervisée par des spécialistes du Centre Mondial de l’Adition et du Centre International de l’audition et de la Parole Medincus.

Lors de la visite de la délégation polonaise au Sénégal, il y a eu également des réunions avec des spécialistes locaux visant à inclure le centre de Dakar dans le premier Réseau de Téléaudiologie au monde. Le Réseau National de Téléudiologie est un système qui comprend la téléréadaptation, le téléfitting, le téléenseignement, le dépistage, le télédiagnostic en Europe, en Asie et en Afrique, il a été créé en 2009 dans l’IFPS et il est actuellement composés de 24 stations de télémédecine. Le développement des contacts avec le Sénégal a été possible grâce à la réouverture de l’Ambassade de la Pologne à Dakar et de la filiale de l’Agence Polonaise de l’Investissement et du Commerce.

Le téléfitting permet aux patients d’effectuer une rééducation de l’audition à distance. Les patients ne doivent plus aller à l’hôpital tous les quelques mois. Il suffit qu’ils puissent atteindre l’un
des centres les plus proches, intégré par le système de téléconférence avec la Clinique à Kajetany. Plusieurs milliers de patients utilisent des solutions de télémédecine chaque année. Grâce au système de téléfitting, la visite n’est pas différente de celle effectuée en personne, mais seulement le patient et le médecin se voient à l’écran. L’utilisation des meilleures méthodes
du réglage et de réadaptation à distance, vérifiées pendant des années, offre des avantages matériels tangibles – gain de temps et d’argent pour les patients et l’utilisation meilleure du temps
du personnel médical.

Pour obtenir les meilleurs résultats en termes d’amélioration de l’audition après la pose de l’implant cochléaire, il est nécessaire de fournir au patient des soins postopératoires bien organisés et à long terme. La rééducation auditive est un processus à long terme et à forte intensité de main-d’œuvre qui nécessite beaucoup d’engagement, des connaissances complètes, de l’expérience et de la continuité. L’une des tâches les plus importantes dans le cadre de ces soins est le réglage optimal de l’implant auditif. Il est nécessaire pour la transmission correcte des sons ambiants, y compris la parole, au trajet auditif du patient.

Des spécialistes du Centre Mondial de l’Audition, avec l’aide d’un personnel qualifié du centre local, peuvent effectuer tous les tests, mesures et consultations médicales nécessaires, et un ingénieur clinique, demeurant dans son bureau à Kajetany, peut prendre le contrôle de l’ordinateur distant et reprogrammer le processeur de la parole du patient en fonction des résultats des mesures. L’Internet permet aux spécialistes du Centre d’organiser une téléconférence permettant le contact auditif et visuel avec le patient et le personnel de soutien, et le logiciel de bureau à distance permet de prendre le contrôle d’un ordinateur distant vous permettant de prendre des mesures et réglage.

Telefitting est sûr, fiable et bien reçu par les patients et les spécialistes. Les paramètres de la stimulation électrique obtenus pendant le téléfitting ne diffèrent pas des valeurs obtenues lors d’un réglage traditionnel en contact personnel avec le patient. Tout cela signifie que grâce à ce système, le médecin obtient un nouvel outil extrêmement efficace pour contrôler ce qui a été fait pour le traitement et la rééducation du patient.

– La réhabilitation avec l’utilisation du système de téléfitting constitue un autre modèle de coopération entre la Pologne et l’Afrique qui vient d’être mis en œuvre. Nous essayons de diffuser le système de téléconsultation sur les marchés africains, que nous avons déjà lancé conjointement avec l’Ukraine et le Kirghizistan. Il permet de réaliser des activités médicales spécifiques, de vérifier l’équipement et de procéder à une rééducation via des connexions Internet, c’est-à-dire à distance. Nous essayons également de créer des unités communes de parrainage et d’affiliation avec
des spécialistes locaux qui se connecteront avec nous lors de séances de télémédecine réaliser un diagnostic commun des patients – dit le prof. associé. dr hab. méd. Piotr H. Skarżyński, du Centre Mondial de l’Audition.

Des oto-rhino-laryngologistes polonais travaillant en coopération à long terme avec des spécialistes de pays africains ont reçu des propositions de travaux scientifiques et de recherche conjoints.
Au début, nous avons réussi à organiser des tests de dépistage auditif au Ghana, au Cameroun, au Maroc, en Algérie, en Côte d’Ivoire, au Congo, en Tanzanie, au Sénégal et au Rwanda.
Des spécialistes africains viennent également en Pologne pour s’informer sur les connaissances offertes par l’école polonaise d’oto-rhino-laryngologie dans le domaine du diagnostic et du traitement et réhabilitation auditive. Ils sont intéressés par nos pratiques cliniques, veulent se modeler sur les expériences polonaises.

La coopération en matière de thérapie et de rééducation des patients permet également d’examiner des maladies à un niveau aussi avancé, ce qui en Pologne n’existe plus à cause au niveau élevé de nos médecine. En Afrique, l’ampleur des problèmes et des défis sont différentes. On suppose souvent que la perte auditive est une condition naturelle et doit l’être. Cependant, la prise de conscience croissante que la perte auditive peut être guérie motive à aider les patients et à utiliser les connaissances et les opportunités offertes par la médecine moderne et la télémédecine.