Sur la science et la médecine lors du  » «Welconomy Forum» à Toruń

Home / Nouvelles / Sur la science et la médecine lors du  » «Welconomy Forum» à Toruń

Sur la science et la médecine lors du  » «Welconomy Forum» à Toruń

,
Sur la science et la médecine lors du  » «Welconomy Forum» à Toruń

«Sur la situation économique de la Pologne dans le contexte de l’Union européenne et du monde», telle est la devise du «Welconomy Forum in Toruń» qui s’est tenu les 12 et 13 mars 2018 à Toruń au Centre Culturel et de Congrès Jordanki. Dans le Forum, à côté du prof. Henryk Skarżyński, un groupe important d’experts reconnus dans le domaine de l’économie, des représentants du gouvernement, du monde des affaires et de la science y ont pris part. Parmi eux il y avait, entre autres : prof. Jerzy Buzek, ancien Premier Ministre Polonais et Président du Parlement Européen; dr Jerzy Kwieciński, Ministre des Investissements et du Développement Krzysztof Tchórzewski, Ministre de l’énergie, Paweł Borys, Président du Fonds Polonais de Développement; Peter Frans Gontha, ambassadeur d’Indonésie; Otylia Jędrzejczak, championne olympique de natation ou Andrzej Strejlau, ancien entraîneur de l’équipe nationale de football polonaise.

 

Les hôtes qui ont ouvert le « Welconomy Forum inToruń » ont souligné que l’économie peut être vue sous deux angles – d’un point de vue macro et micro. En ce qui concerne cette première perspective, la situation semble bonne: le PIB croît à l’un des rythmes les plus rapides par rapport aux autres pays européens. Toutes les composantes du PIB sont également en croissance. Nous avons également un taux de chômage faible. Les petits entrepreneurs s’attendent à ce que l’État ne «dérange» pas. C’est une tâche difficile dans le cas du modèle de l’État appelé «administration-providence». Selon les hypothèses du budget de l’année prochaine, les dépenses pour l’administration publique diminueront toutefois.

Le professeur Henryk Skarżyński a participé à la session plénière inaugurative «Welconomy Forum », qui a été ouverte par le prof. Jerzy Buzek, Président de la Commission de l’Industrie, Recherches sur l’Énergie du Parlement Européen, le Premier Ministre de la République de Pologne en 1997-2001, Président du Parlement européen en 2009-2012. Le débat a été mené par le prof. Michał Kleiber, ancien président de l’Académie Polonaise des Sciences, actuellement Vice-Président de l’Académie Européenne des Sciences. Les personnes suivantes ont participé à la session : Dr Jerzy Kwieciński, Ministre de l’Investissement et du Développement; Krzysztof Tchórzewski, Ministre de l’Énergie, Paul Boris, Président du Fonds de Développement Polonais; dr Marek Cywiński, PDG de Kapsch Telematic Services, Krzysztof Krystowski, Vice-président Leonardo Helicopters, propriétaire de PZL Świdnik SA, ainsi que des représentants des médias: Sławomir Jastrzebowski, rédacteur en chef de « Super Ekspress » et Tomasz Sakiewicz, rédacteur en chef de « Gazeta Polska ». Les participants ont discuté de la situation économique de la Pologne dans
le contexte de l’Union européenne et du monde.

Un élément extrêmement important de l’économie polonaise c’est le secteur de la santé publique. Le professeur Skarżyński restituant l’audition à des milliers de patients – les employés a un grand impact sur son développement. Au cours du débat, il a souligné que, malheureusement, il n’y a pas de système de soins de santé de ce genre qui satisferait tous les besoins. – Et pourtant dans ce contexte, le système polonais, qui n’est pas subventionné très bien, réalise de nombreux succès, y compris dans la dimension mondiale. Nous avons beaucoup de merveilleux médecins dans notre pays et des centres où des opérations pionnières sont menées dans divers domaines de la médecine. C’est le cas, par exemple, du Centre Mondial de l’Audition, où depuis 15 ans nous effectuons quotidiennement le plus grand nombre des opérations qui traitent des troubles auditives au monde. C’est plusieurs centaines de pour cent de plus que les plus grands centres mondiaux. Nos patients ont accès aux dernières technologies en tant que premiers ou l’un des premiers au monde. Il est nécessaire d’en parler pour que le public soit conscient que de bonnes choses se passent aussi dans le service de santé.

Au cours de ce débat, le prof. Skarżyński a également évoqué la nécessité d’effectuer des tests de dépistage de l’audition chez les enfants polonais et dans les programmes d’audition initiés par l’Institut sur 4 continents.

 «La stratégie pour le développement de l’économie polonaise – perspectives et conditions » c’est le titre du deuxième débat, dans lequel le prof. Henryk Skarżyński a participé. Les personnes suivantes y ont participé aussi : Dr Jerzy Kwieciński, Ministre
de l’Investissement et du Développement; Paweł Borys, Président du Fonds de Développement Polonais; Dr Marek Cywiński, PDG de Kapsch Telematic Services; Krzysztof Krystowski, Vice-président Leonardo Helicopters, propriétaire de PZL Świdnik S.A .; dr Jakub Skiba, président de Polska Grupa Zbrojeniowa SA; Janusz Władyczak, président de la Corporation de l’Assurance des Crédits à l’Exportation S.A. Cette réunion était animée par Tomasz Sakiewicz, rédacteur en chef de « Gazeta Polska ». Le Professeur Skarżyński a parlé du développement des soins de santé en Pologne: – En ce qui concerne le développement de la sanité en Pologne, et c’est une branche sur laquelle, dans les segments public et privé, des dépenses annuelles sont d’environ 130 milliards de PLN. Nous devrions prendre en compte les besoins changeants d’une société vieillissante. Nous devrions surtout développer l’école de réhabilitation polonaise: dans les sanatoriums ou centres de soins pour personnes âgées – a déclaré le prof. Skarżyński.

Le troisième débat, qui a eu lieu avec la participation du prof. Skarżyński s’intitulait «Défis de la médecine contemporaine». Ce fut le seul panel durant le Forum de cette année entièrement consacré à la médecine. La réunion était modérée par Jakub Szulc, secrétaire d’Etat au ministère de la Santé, dans les années 2008 – 2012. Le débat a été suivi par: Waldemar Kraska, Sénateur de la République de Pologne, Président du Comité de la Santé; prof. dr hab. Jacek Kubica, vice-recteur à la Recherche à l’Université Nicolaus Copernicus; Dr Marcin Maruszewski, docteru en médecine, directeur de l’Hôpital Clinique Central du Ministère de l’Intérieur et de l’Administration à Varsovie; dr Piotr Nowicki, docteru en médecine, Plénipotentiaire du Recteur pour l’organisation et la coordination de l’oncologie à l’Université de Médecine de Varsovie; Marek Woch, Plénipotentiaire du Conseil d’Administration du Fonds National de la Santé.

Au début de la réunion, Jakub Szulc a attiré l’attention sur plusieurs aspects importants du développement de la médecine en Pologne. Il a souligné l’importance de l’augmentation constante de la puissance de calcul des ordinateurs, ce qui donne l’occasion de découvrir de plus en plus le potentiel de l’ADN humain, ce qui permet la personnalisation du traitement et le développement de traitements ciblés.

– L’énorme potentiel réside également dans les 7 milliards de téléphones portables qui sont en possession de tous les habitants du monde, ainsi que dans le fait que 3 milliards d’entre nous ont accès à Internet. Ce progrès technologique permet non seulement un large échange d’informations, y compris des informations médicales. Il permet, avant tout, de tester et de mettre en œuvre des applications permettant de vérifier l’état de la santé de nos patients. C’est un grand potentiel pour la télémidicine – a ajouté Jakub Szulc.

Comme un excellent exemple de l’utilisation des capacités de téléinformation en médecine, le premier Réseau National de Téléaudiologie dans le monde a été indiqué. Le Professeur Skarżyński, qui en est l’initiateur et le créateur, a vu les avantages et les avantages de la technologie numérique et le progrès technologique largement compris il y a plusieurs années.

– Depuis 18 ans, nous développons le télédiagnostic, et depuis 14 ans – téléréadaptation et téléfitting, c’est-à-dire contrôle à distance du  fonctionnement de l’implant auditif chez les patients qui est organisé le plus proche de leur lieu de résidence. Ces procédures sont réalisées dans le cadre de l’activité de l’Institut de Physiologie et de Pathologie de l’Audition. Sans l’utilisation des possibilités de la télémédecine, il est difficile d’imaginer notre fonctionnement quotidien. – a dit le prof. Skarżyński – Nous devons commencer à utiliser la télémédecine dans notre pays à plus grande échelle afin de réduire les coûts de traitement de nombreux patients. Un bon exemple de ceci est la téléréadaptation, que nos patients utilisent dans leurs maisons, sans la necessité de voyager avec des enfants par tute la Pologne pour les cours. Nous avons appelé ce programme „Domowa Klinika Rehabilitacji” [« Clinique Domestic de la Réadaptation»] pour habituer mentalement les patients au fait que le meilleur endroit pour leur réadaptation c’est à la maison.

Le Professeur Skarżyński a également souligné qu’aujourd’hui, la télémédecine ne crée pas seulement d’excellentes opportunités de diagnostic et de réadaptation. Tenant compte de la tendance d’une société vieillissante, elle devrait permettre le suivi de nombreuses activités de vie des patients. – Malheureusement, les premiers coûts de lancement et de mise en œuvre, par exemple, d’une application ou d’un programme, sont perçus comme supérieurs à la première consultation médicale classique. Et il faut regarder sur ce problème globalement. Il est bien connu que dans le cas des maladies chroniques, ce n’est pas une visite unique au cabinet du médecin et toute une série de consultations avec des spécialistes differents. En conséquence, ce coût – perçu dans son ensemble – est beaucoup plus grand. – a dit le prof. Skarżyński.

Au Centre Mondial de l’Audition, la télémédecine moderne permet également la réalisation de programmes de dépistage de l’audition à grande échelle. Depuis la fin des années 90 du siècle dernier, plus d’un million de tests de dépistage de l’audition ont été réalisés dans plusieurs dizaines de programmes et de projets, à la fois au niveau local, national et international. L’analyse des résultats de ces études a montré que des troubles de l’audition de différents types affectent le fonctionnement quotidien de l’enfant, nous les rencontrons dans ce groupe d’âge dans chaque cinquième-sixième élève et c’est un sérieux problème social et de santé. Au début de l’année scolaire 2017/18, l’Institut de Physiologie et de Pathologie de l’Audition a commencé les prochains programmes de dépistage de l’audition, qui couvrira cette fois Mazovie. Ce sera la première région du monde dans laquelle la population entière des enfants qui commencent leurs études sera couverte par la recherche. L’idée d’un dépistage auditif chez les enfants est promue par l’équipe de l’Institut, non seulement en Europe, mais aussi dans d’autres régions du monde. Cela vaut particulièrement pour les pays en développement caractérisés par un moindre développement de la médecine et de la prévention, qui peuvent tirer le meilleur parti des connaissances, de l’expérience et des meilleures pratiques qui leur sont fournies par les spécialistes polonais.

Aussi les participants du Forum – grâce à l’implication du prof. Henryk Skarżyński et les membres de l’équipe du Centre Mondiale de l’Audition – ils ont eu l’occasion d’examiner gratuitement leur audition dans le Centre Mobile de l’Audition situé devant le centre de conférence.

– Je suis très heureux que le prof. Henryk Skarżyński a participé à notre Forum, non seulement parce qu’il est venu ici avec ses spécialistes de l’audition, non seulement parce que nous avons organisé ensemble un groupe de discussion, mais aussi parce qu’il est le porte-parole du succès polonais sur la scène internationale. J’aimerais persuader tous les Polonais ambitieux et avisés de croire que nous pouvons conquérir le monde et ne pas nécessairement avoir beaucoup d’argent derrière nous – a déclaré Jacek Janiszewski, organisateur du « Welconomy Forum » à Toruń.

Le Forum a également été suivi par le prof. Associé. Piotr H. Skarżyński, docteur en médecine, HDR participant activement au débat intitulé « L’influence de la science sur le développement économique innovant du pays ».

Dans le débat, qui a été modéré par le Dr Tomasz Marcysiak, maître de conférences à l’École Supérieure de la Banque à Toruń, ont également participé: prof. Aleksander Bobko, sous-secrétaire d’État au Ministère de la Science et de l’Enseignement Supérieur; prof. dr hab. Leszek Dziawgo, Chef du Département de Gestion Financière de la faculté d’Économie et de Gestion de l’Université Nicolaus Copernicus de Toruń; Dr Marcin Kilanowski, directeur de l’AIP à l’Université Nicolaus Copernicus de Toruń, vice-président de KPOP Lewiatan; prof. dr hab. ing. Michał Kleiber, Académie Polonaise des Sciences; prêtre, prof. dr hab. Henryk Skorowski, ancien recteur de l’Université Cardinal Stefan Wyszyński en 2008-2012; prof. dr hab. Marek Stankiewicz, Recteur de l’Ecole Supérieure de la Banque à Toruń et Kamil Wyszkowski, Directeur Général UN Global Compact Poland.

 «Welconomy Forum » de Jubilé c’était une réunion de plus de 2000 représentants du monde des affaires, de la politique, des gouvernements locaux et des médias, et grâce à la présence et la participation active de tels spécialistes comme le prof. Henryk Skarżyński ce forum est également devenu une plate-forme pour l’échange d’idées et d’expériences dans le domaine de la science, en particulier la médecine.