La détection précoce des troubles de l’audition chez les enfants des écoles primaires dans les zones rurales de la voïvodie de Varmie-Mazurie

Home / Nouvelles / La détection précoce des troubles de l’audition chez les enfants des écoles primaires dans les zones rurales de la voïvodie de Varmie-Mazurie

La détection précoce des troubles de l’audition chez les enfants des écoles primaires dans les zones rurales de la voïvodie de Varmie-Mazurie

La détection précoce des troubles de l’audition chez les enfants des écoles primaires dans les zones rurales de la  voïvodie de Varmie-Mazurie

– La détection précoce de la perte auditive chez les enfants est d’une importance primordiale pour commencer et la mise en œuvre du programme d’intervention médicale précoce, dont l’objectif est d’améliorer le processus de communication. Statistiquement, un enfant avec une perte d’audition considérable a des résultats scolaires trois fois pire que les enfants de même âge qui entendent correctement. Nos recherches approfondies montrent que même 1 enfant sur 6 peut avoir différents sortes de problèmes liés à l’audition. Ces problèmes influencent le développement de l’enfant et ses résultats à l’école.- dit prof. Henryk Skarżyński, le Directeur de l’Institut de Physiologie et de Pathologie de l’audition à Varsovie, en commençant une conférence de presse sur le « Programme de la détection précoce de la perte auditive chez les enfants des écoles primaires situées dans les communautés rurales voïvodie de Varmie-Mazurie. » La conférence a eu lieu le 7 Octobre 2015 à Olsztyn.

Le programme de la « Détection précoce des troubles de l’audition chez les enfants des écoles primaires situées dans les communautés rurales » réalisé au cours de l’année scolaire 2015/2016, est organisé sous le patronage du Ministre de l’Agriculture et du Développement Rural, Marek Sawicki. Les Partenaires du Programme sont les suivantes : Fonds de Contributions de la Sécurité Sociale des Agriculteurs, Fonds d’Assurance Sociale dans le Secteur Agricole – KRUS, Institut de Physiologie et de Pathologie de l’Audition, l’Association des Amis de Personnes Sourds et Malentendants « L’Homme pour l’Homme ». C’est une continuation du dépistage des enfants d’âge scolaire des zones rurales en Pologne, mené au cours des années 2008, 2010 et 2011. Des programmes anciens ont inclus plus de 350.000 élèves des écoles primaires dans les zones rurales et semi-urbaines.

– Les données des études effectuées dans le cadre des programmes précédents montrent que de 14% à 20% des enfants a une déficience auditive grave. Cela ne signifie pas qu’ils sont sourds, mais ils ont des troubles qui influencent leur fonctionnement quotidien, déterminent la qualité des leur progrès dans l’éducation scolaire. C’est un groupe très grand, et ces données ne peuvent pas être ignorées. Ces troubles influencent non seulement le développement de ces enfants, mais aussi d’autres aspects de leur vie et de leurs familles. – a déclaré le professeur Skarżyński.

L’objectif principal du programme est la détection précoce des troubles de l’audition, principalement chez des enfants qui commencent l’apprentissage à l’école, ainsi que la sensibilisation des parents et du milieu scolaire aux problèmes des enfants liées à l’audition.

Au cours de la conférence Artur Brzóska, le Président du Fonds d’Assurance Sociale dans le Secteur Agricole – KRUS à présenté des plans communs liés avec des possibilités de la télémédecine moderne – Le choix de plusieurs municipalités où on lancera des centres pilotes de dépistage chez les enfants d’âge scolaire est un objectif du programme entrepris actuellement – a dit le président Brzóska – Également nous prévoyons l’organisation des centres à la base d’un réseau des unités locales d’administration du KRUS où il sera possible d’effectuer des téléconsultations chez les enfants des programmes de dépistage ainsi que le séjour de réadaptation – a continué le président Brzóska.

La médecine moderne nous donne l’accès à un nombre croissant des appareils, des technologies et des programmes. Le patient polonais a l’accès à la dernière technologie dans le domaine de l’ORL, l’audiologie et la phoniatrie comme le premier ou l’un des premiers dans le monde. Les compétences de nos médecins augmentent – a déclaré le professeur Skarżyński. – Un Programme comme celui-ci contribue beaucoup à l’identification précoce des troubles de l’audition et permet d’intervenir plus tôt. Grâce à cela, nous pouvons aider avant, ce qui est moins cher et donne un meilleur pronostic pour l’avenir de nos enfants – a continué le professeur Skarżyński.

Ce programme à long terme a permis aux spécialistes de l’Institut de Physiologie et de Pathologie de l’Audition à aider le grand groupe d’enfants chez lesquels on a détecté des troubles. Nous leur avons garanti une intervention précoce et nous leur avons donné la possibilité d’un traitement efficace. Des connaissances et l’expérience acquises ont permis d’offrir à l’Europe moderne et au monde certaines solutions polonaises ellaborées à la base des résultats des études épidémiologiques. Cela a eu lieu pendant la présidence de six mois, au cours de laquelle on a réussi à attirer l’attention des politiciens et des représentants des institutions des États membres et de l’UE sur l’ampleur des troubles de l’audition, de la vue et de la parole chez les enfants en Europe, sur les conséquences de ne pas traiter ces troubles, ainsi que d’identifier des solutions qui permettent de réduire l’apparition de ce phénomène.

Des programmes universels de dépistage chez les enfants d’âge préscolaire et d’âge scolaire ont été identifiées comme les plus efficaces. La conclusion du Conseil de l’UE sur la détection précoce et le traitement des troubles de la communication chez les enfants, y compris l’utilisation d’outils de santé et des solutions innovantes adoptée par les Ministres de la Santé de tous les pays de l’Union européenne, lors d’une réunion du Conseil EPSCO le 2 Décembre 2011 à Bruxelles a été le résultat de notre travail et des négociations menées au cours de la présidence polonaise.

Le programme la « Détection précoce des troubles de l’audition chez les enfants des écoles primaires situées dans les communautés rurales » réalisé au cours de l’année scolaire 2015/2016, ne serait pas possible sans le soutien financier de KRUS des moyens du Fonds de Contributions de la Sécurité Sociale des Agriculteurs. Le Président du Conseil de Surveillance du Fonds Albert Dziura a fait valoir que la participation dans le programme: – Le plus important est la santé des enfants, ce qui explique pourquoi le Fonds soutient financièrement le programme. Globalement, ce ne sont pas des grands fonds, et pour cette petite somme on peut faire beaucoup de bien dans le domaine. L’examen dont le coût est d’env. 17 peut changer le sort des enfants qui, par la déficience auditive pourrait perdre la possibilité par exemple pour une meilleure éducation. – a continue le Président Dziura.

Le programme de la « Détection précoce des troubles de l’audition chez les enfants des écoles primaires situées dans les communautés rurales » de la  voïvodie de Varmie-Mazurie sera mis en œuvre dans 223 écoles et comprendra plus de 6000 enfants.